Histoire

 

L'éventail est un accessoire de mode dont l'usage est attesté dès l'Antiquité. Objet du quotidien ou objet d'art, il a pris différentes formes selon les régions du monde et a été largement utilisé avant de tomber en désuétude. Les éventails anciens font aujourd'hui la joie des collectionneurs.

 


 

Emblème du bonheur et du repos céleste,

le premier éventail

réellement connu est égyptien.

Il était fait de bois enrobé d'une feuille d'or.

C'est au VIe siècle de notre ère qu'un Japonais,

inspiré par le vol d'une chauve-souris,

inventa le charmant accessoire pliant

que nous connaissons.....


Curieusement, ce sont les militaires japonais

qui l'utilisèrent pour saluer.

Les Chinois en firent autant,

invitant aimablement leurs visiteurs

à s'éventer en leur disant :

« Tsing Chen », accueil chaleureux

que nous avons repris lorsque nous disons :

« tchin tchin ! ».

 

 

L'éventail traditionnel chinois

Si l'usage de l'éventail est attesté depuis près de 5000 ans dans différentes civilisations antiques, la fabrication traditionnelle des éventails en Chine remonte à la dynastie des Han (206 av. JC – 23 après JC).

Les premiers éventails chinois étaient en plume. C'est pourquoi la langue chinoise utilise le même caractère pour désigner les plumes et les éventails.
Le bambou était également utilisé dès le IIème siècle pour fabriquer les éventails.

Les éventails pliables, très populaires sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), sont vraisemblablement apparus au IXème siècle, en provenance du Japon.

En Chine, les éventails ont été utilisés par toutes les classes sociales. Si les modèles les plus courants étaient faits en feuille de palmier, d'autres témoignent d'une grande compétence artistique. On a ainsi retrouvé des éventails en ivoire utilisés à la cour impériale.


 

L'éventail en Orient

C'est au Japon que l'éventail plié a été inventé au IXème siècle, avant d'être introduit en Chine par l'intermédiaire de la Corée.
Les plus grands peintres chinois ou japonais ont utilisé ce support pour leurs œuvres, notamment à l'époque Ming.

Même si des éventails au goût européen ont été fabriqués en Orient dès le XVIIème siècle, cet accessoire est resté un élément essentiel de l'art de vivre et de la culture.

Son rôle est fondamental dans le théâtre japonais Nô et dans certains arts martiaux qui utilisent des éventails de guerre ou gunsen.
Ce type d'éventail doté d'une monture en acier servait à la fois de signe de ralliement et de direction des troupes et de garde et de protection lors de combats au sabre.

 

 

Histoire de l'éventail en Europe

L'éventail a été importé en Europe par les Portugais à partir du XVIème siècle.
Cet accessoire fait fureur en Italie, avant de conquérir toutes les cours européennes.

Il a été introduit en France par Catherine de Médicis et son usage a d'abord été réservé à l'aristocratie.
Les éventails étaient alors de véritables objets d'art avec des montures d'ivoire, de nacre ou d'écaille et des tissus comme la soie ou la dentelle.
L'usage de l'éventail à la cour entraîna la création d'un langage codifié propice au badinage.

Il fallut attendre la fin du XVIIIème siècle pour que cet objet se démocratise et soit utilisé dans la classe moyenne.
A partir de 1830, il connaît un second âge d'or sous le Second Empire.

Il est aujourd'hui quelque peu tombé en désuétude sauf dans quelques pays comme l'Espagne, où il reste l'accessoire des danseuses de flamenco et un accessoire de mode.


 



21/03/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres